L’auto-hypnose, un outil à mettre dans toutes les mains !

Quand on me demande ce que je pense de l’auto-hypnose, si c’est réellement utile et efficace, je réponds que ce que je trouverais génial, c’est que cela soit enseigné à l’école, comme les mathématiques ou l’histoire.

Les élèves et étudiants y trouveraient de nombreux outils pour, mémoriser leurs cours, prendre confiance en eux, se détendre lors d’examens, élargir leur imagination, leur vision des choses, avoir plus conscience de leurs forces, leurs faiblesses et agir en conséquence…

La plupart du temps quand j’en parle autour de moi, les gens sont étonnés, surpris, que l’on puisse faire de l’hypnose tout seul.

Pourtant, cet état d’hypnose on y goûte forcément déjà un peu sans le savoir. Il suffit d’un instant “dans la lune”, d’un livre, un film captivant dans lequel on plonge, d’une activité passionnante qui nous embarque complètement…, pour que notre état de conscience commence à changer.

Malgré ce que beaucoup croient, un état d’hypnose est différent d’un état de sommeil, c’est un peu comme si une partie de nous, consciente, se mettait un peu en retrait, tout en restant présente, pour laisser plus de place à ce qui est plus profond, plus inconscient habituellement. C’est cet état là qu’on va chercher à trouver.

Avant cela, il faut se donner un cadre et trouver un objectif, (réaliste, réalisable, vérifiable) puis se trouver un endroit, un moment calme où on ne sera pas dérangé.

Il y a plusieurs méthodes pour déclencher l’état d’hypnose, avec de la pratique, vous pourrez même développer la vôtre.

Voici celle que je vous propose, forcément il s’agira d’un discours interne avec votre propre voix, elle est simple à suivre dans les grandes lignes, le but du jeu n’étant pas de répéter mot à mot mais de comprendre et garder les étapes en tête, pour s’auto-guider :

  • ma voix va m’accompagner tout au long de ce moment d’hypnose, je sais que s’il y a besoin je peux revenir, bien conscient, instantanément.
  • je m’installe confortablement, mon corps se détend. (je peux énumérer chaque partie du corps pour une détente complète)
  • plus je me détends, plus je me sens léger, légère.
  • plus je me détends, plus cette partie de moi inconsciente se met en avant, à l’écoute, prête à communiquer.
  • je me vois, je m’imagine en train de marcher, sentir le sol sous mes pieds, puis d’approcher un escalier de 10 marches.
  • je monte ou descends cet escalier en comptant les marches et en me motivant à aller plus profondément dans l’état d’hypnose.
  • Je vais aussi loin que j’en ai envie
  • Il peut y avoir une porte au bout de cet escalier, je l’ouvre et je découvre un endroit soit imaginaire, soit faisant partie de mes souvenirs, où je me sens bien. Je l’observe, y ajoute des détails.
  • Ici, je peux aller chercher ce dont j’ai besoin, il n’y a de limite que mon imagination.
  • A cet endroit, je peux trouver du courage, de la force en m’imaginant dans la peau d’un personnage, d’un héros ; je peux imaginer un moment futur, un marathon auquel je dois participer par exemple, et me voir courir d’un bout à l’autre de la course dans une excellente forme, avec le sourire et voir mon arrivée dans les meilleures conditions possible, en ayant atteint l’objectif que je mettais fixé ; je peux demander à cette partie inconsciente de moi pourquoi elle agit de telle ou telle manière, discuter avec elle, lui donner de bonnes raisons qui pourraient la faire agir autrement, pour atteindre l’objectif que je me suis fixé….
  • Puis, vient le moment de revenir à soi, tranquillement je reviens vers mon escalier.
  • Je compte à nouveau les marches pour revenir vers un état plus conscient, en demandant à revenir avec une énergie nouvelle, qui va amener le changement positif dont j’ai besoin.

Je vous conseille d’imaginer consciemment le début, jusqu’à l’escalier au moins, pour mémoriser les étapes plus facilement.

Il est possible également de s’enregistrer auparavant, pour se guider, dans ce cas, laissez des moments de silence régulièrement pour que vous puissiez passer un bon moment intérieur, riche en imagination.

Voilà, il n’y a plus qu’à essayer, je vous souhaite de vivre de beaux moments d’auto-hypnose.

février 14, 2020

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *